Roger Errera s

Conseiller d’Etat honoraire, ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature (1998-2002), Roger Errera est actuellement « Visiting Professor » à l’université d’Europe centrale à Budapest. [Parcours detaillé]  

This site in English

 

 

 

Institutions judiciaires Liberté d'expression et limites Libertés publiques, droit national, international mémoire, histoire, droit Droit des etrangers, réfugiés Droit administratif Autres
Participations institutions fraçaises, internationales
Enseignement, formation, coopération
 
2007. Varsovie

Participation à un séminaire international organisé par le représentant à Varsovie du Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés et la Cour administrative régionale de Varsovie sur Les problèmes actuels relatifs à l’asile et aux droits de l’homme.

Présentation de deux rapports écrits et d’exposés :
  • « La directive sur les normes minimum relatives à la reconnaissance de la qualité de réfugié ou de personne nécessitant une protection internationale et au contenu de la protection accordée » ;
  • « La directive sur les normes minimum sur les procédures de reconnaissance et de retrait de la qualité de réfugié ».
 
d 2004

French Law in action. Vidéos

Ces interviews filmées ont été réalisées en février 2004 par Mme Claire GERMAIN, bibliothécaire et professeur de droit à la Edward Cornell Law School.

 
s 2004. Jérusalem

Participation aux séminaires de formation continue destinés aux juges israéliens organisés par l’Institut Sussmann de formation des juges.

Exposé sur « L’apport du droit communautaire au droit des étrangers ».

 
d 1997. Paris

Participation à la réception d’une délégation de la Cour constitutionnelle de Lettonie.

Exposé sur « Le Conseil d’Etat et le droit européen ».

 
d 1995. Prague

Participation à des séminaires organisés par l’Ecole nationale de la magistrature, dans le cadre du programme PHARE et destinés à des magistrats tchèques.

Exposés sur « La politique communautaire concernant l’immigration et l’asile » et « Les relations entre droit national et droit communautaire ».